Vous êtes ici :   Accueil » La perdrix grise
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Agenda
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://verlin-demain.com/data/fr-articles.xml

La perdrix grise est un oiseau au vol rapide facilement identifiable à son aspect râblé, à sa coloration brune, à sa gorge orangée et à la marque dite « en fer à cheval » qui orne la poitrine des coqs et de certaines poules. Son poids est de l’ordre de 400 grammes. . On appelle le mâle un « coq », la femelle une « poule » et le jeune un « perdreau ».

La perdrix grise vit sur la plupart des terres agricoles du Nord de la France. Elle vit en petits groupes appelés « compagnies » parfois fortes d’une quinzaine d’oiseaux. On trouve également une sous espèce dans le massif des Pyrénées : la perdrix grise de montagne qui occupe les landes et prés de 1500 à 2500 mètres d’altitude.

Son alimentation dépend de son âge. Les jeunes, jusqu’à trois semaines, se nourrissent essentiellement d’insectes alors que les adultes consomment des graines et des pousses d’herbes. Les perdrix s’alimentent surtout à la pointe du jour, et le soir, avant le coucher du soleil.

La ponte de 15 à 20 œufs a lieu début mai dans un nid à même le sol. La couvaison dure 24 jours. Dès l’éclosion, en juin, les jeunes quittent le nid : on dit qu’ils sont nidifuges. Si la première couvée est détruite, la poule fait une seconde ponte moins importante, de 9 à 12 œufs, dite de recoquetage. Au bout de 15 jours, les petits perdreaux commencent à voleter.

 Les œufs, les jeunes et les adultes subissent des pertes importantes qui sont dues principalement aux intempéries, aux travaux agricoles et à la prédation. La création d’abris tels haies ou talus, la mise en place de cultures spécialement destinées à la petite faune de plaine ( bande intercalaire, jachère environnement faune sauvage, culture à gibier) et la mise en place d’agrainoirs, sont autant d’aménagements favorables à cette espèce. Pendant la période de nidification, il convient d’éviter les travaux de broyage ou de fauchage, destructeurs de nids.



Vous êtes ici :   Accueil » La perdrix grise